loading...

Que doit-on savoir sur les adresses url ?

Puisque l’adresse d’une page web est unique, c’est à partir de ce matricule que les moteurs de recherche identifient, indexent et classent les pages web. Cet élément est suffisamment délicat pour y accorder une attention particulière. Nous allons tenter de vous expliquer comment l’appréhender.

Comment manipuler les adresses url ?

Avant d’apprendre à optimiser l’adresse d’une page web, il est important de saisir sa composition, car cette optimisation va intervenir sur certains éléments qui la composent.  Nous allons donc commencer par étudier chacun de ces composants pour comprendre leur fonction et leur impact sur le SEO.

La structure des adresses url

Une adresse url commence par un protocole de transfert hypertexte qui va permettre la communication et l’échange d’informations entre le navigateur web de l’internaute (client)et le serveur web sur lequel est hébergé le site web consulté. Ce protocole peut-être http:// ou https://. Le https:// a deux avantages par rapport au http:// : premièrement, il garantit une meilleure sécurité en chiffrant les données transmises entre le serveur et le client. Il est donc incontournable pour les boutiques en ligne actuelles. Deuxièmement, il est apprécié par Google même si son effet sur le référencement naturel reste encore anecdotique. Vient ensuite le nom de domaine qui se termine par une extension, par exemple .fr ou .com. Le nom de domaine peut être précédé par un sous-domaine dont il est séparé par un point : www dans www.wikipedia.com et interieur dans interieur.gouv.fr. Certains webmasters choisissent de placer dans leur nom de domaine l’expression-clé principal de leur thématique car cette technique appelée EMD (Exact Match Domain) va contribuer au positionnement du site sur cette requête. Reconnaissons que ces EMD donne un rendu peu esthétique, assez impersonnel, voire amateur (ex : produits-italiens.fr). Il est préférable de choisir une marque et un nom d’entreprise et de développer progressivement sa notoriété.Le nom de domaine et l’extension est suivi d’un slash, puis d’un répertoire ou d’une série de répertoires séparés par des slashs, et enfin du nom de la page. On serait tenté d’intégrer, dans ces répertoires et ce nom de pages, des mots-clés pour influer sur le référencement naturel. Cependant, d’autres emplacements de la page ont une prépondérance sur le SEO comme les balises title et h1. Sans compter que l’utilisation des mots-clés dans tous les points tactiques de la page serait contre-nature. Enfin, pour faciliter l’indexation des pages par les moteurs de recherche, les adresses url ne doivent pas être trop longues.

Simplification de l’adresse url

Par défaut, les CMS vont ajouter automatiquement le nom de la page à la fin de l’adresse url, sans modification possible. Pour pouvoir personnaliser le nom de la page dans l’adresse url, il est nécessaire d’activer la réécriture des urls (Option « URLs simplifiées » sur Prestashop et Option « Structure personnalisée de la rubrique Permaliens sur WordPress). Cela permettra de supprimer des adresses urls les caractères spéciaux et les signes de ponctuation propres aux pages php qui sont difficiles à appréhender par les moteurs de recherche. Prestashop propose par ailleurs de supprimer automatiquement les accents dans les adresses urls. Ceci dit, il est indispensable d’apporter ces modifications avant de créer vos pages. Sinon, vous prendriez le risque qu’une partie de vos pages ne soient plus accessibles et perdent leur référencement. Vous seriez alors contraint de rediriger vos pages une par une pour éviter toute erreur 404 qui aurait des conséquences désastreuses sur votre référencement naturel.Si vous ne maîtrisez pas ce point crucial dans la gestion de votre site web, n’hésitez pas à suivre une formation informatique : consulter cette offre d’enseignement.